Sélectionner une page

L’achat d’une voiture d’occasion peut être une expérience assez compliquée…
La clé est de vous informer sur vos droits en tant que consommateur et sur les véhicules que vous envisagez d’acheter. Vous voulez pouvoir prendre une décision éclairée, et non un choix impulsif et émotionnel qui pourrait revenir vous hanter.
Trop souvent, les acheteurs de voitures d’occasion sont pris par l’envie de trouver leurs couleurs préférées, ou tout simplement le bon système de sonorisation. Ce sont de bonnes choses auxquelles il faut penser, mais ne négligez pas les preuves cachées d’un accident, les preuves de problèmes de moteur ou de transmission, ou de falsification du compteur kilométrique.
Pour vous aider à éviter ces problèmes, voici une liste d’étapes cruciales à prendre en compte dans votre quête de voiture d’occasion :

1. Faites une liste des véhicules d’occasion potentiels : Lisez les critiques des différents types de véhicules que vous recherchez, y compris les historiques de fiabilité, comme une berline ou un SUV crossover. Considérez plusieurs marques et essayez de réduire la liste à vos trois premiers choix. Si vous recherchez des véhicules de moins de 5 ans, envisagez les options de véhicules d’occasion certifiés par l’usine. Ces voitures sont soumises à une inspection rigoureuse et sont généralement assorties d’une garantie saine soutenue par le fabricant.

2. Comparez les prix : Les prix varient en fonction de votre lieu de résidence. Assurez-vous d’utiliser les ressources en ligne pour obtenir la dernière valeur marchande.

3. Consultez le rapport sur l’historique du véhicule : À moins que vous n’achetiez une voiture d’un ami de confiance ou d’un membre de votre famille, obtenez un rapport sur l’historique du véhicule. Ces rapports indiqueront le kilométrage et les rapports d’entretien, l’historique des accidents le cas échéant, et pourraient révéler des problèmes comme un « titre de récupération ».

4. Contactez le vendeur : Pour une vente privée, appelez le vendeur et posez-lui quelques questions sur les raisons de la vente et sur les éventuels problèmes majeurs. Pour un concessionnaire, assurez-vous que la voiture est toujours sur le terrain avant de vous aventurer.

5. Faites un essai de la voiture : L’utilisation de vos sens vous en dira long sur le véhicule. Touchez à la fois l’intérieur et l’extérieur du véhicule. La climatisation et le chauffage fonctionnent-ils ? Essayez la voiture ; assurez-vous qu’elle vous convient, ainsi qu’aux personnes qui vous accompagneront. Recherchez des signes de rouille, des fuites d’huile ou d’autres fluides, des bosses, des rayures, des déchirures sur les sièges ou la moquette. Écoutez les grincements, les cliquetis, les bruits de ralenti ou de frein. Reniflez les signes de fuite d’antigel ou d’huile, ou de dégâts d’eau à l’intérieur et dans le coffre.

6. Faites inspecter le véhicule : Travaillez avec un garagiste de confiance pour une inspection. Il se peut qu’ils aient eu des expériences avec ce modèle particulier qui pourraient être très instructives. Une inspection va vous être facturée par votre garagiste, mais elle pourrait vous éviter bien des ennuis si vous prenez une mauvaise décision. La plupart des vendeurs et concessionnaires privés vous permettront de prendre la voiture pendant quelques heures.
ATTENTION : C’est un énorme signal d’alarme si le vendeur ne vous laisse pas prendre la voiture pour une inspection. Dans ce cas, vous pouvez partir. Il y a beaucoup de voitures d’occasion disponibles.

7. Faites les papiers nécessaires : Un concessionnaire s’occupera de tout cela pour vous, en veillant à ce que vous partiez avec l’immatriculation temporaire et la plaque d’immatriculation. Vous devrez probablement payer des frais de documentation pour couvrir leur travail. Ils peuvent vous offrir une garantie prolongée, une protection du tissu ou de la peinture ou d’autres compléments.
Pour une transaction privée, assurez-vous que le vendeur a le titre en main ou qu’il peut collaborer avec son prêteur s’il doit encore de l’argent sur la voiture. Les règles varient d’un État à l’autre, alors vérifiez auprès du service local des véhicules automobiles que vous disposez de ce qu’il faut pour transférer la propriété avec un minimum de tracas.
Une fois que vous avez votre nouveau véhicule, il est temps de commencer à penser à l’entretien préventif. Travaillez avec votre atelier automobile local de confiance pour que votre nouveau véhicule puisse continuer à rouler pendant de nombreux kilomètres.